Ici vous trouverez différentes actualités et informations qui pourraient vous intéresser.

Les flash infos sont régulièrement mis à jour, il vous suffit de cliquer sur le lien de chaque article.

 

------------------------

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Paris, le 25 janvier 2023

 

RECRUTEMENT DES MAGISTRATS : LA CAMPAGNE EST LANCÉE

 

lajusticerecrute.fr/devenez-magistrat

 

 

Avec un budget 2023 en hausse de 8 % pour la troisième année consécutive, le ministère de la Justice poursuit ses efforts de recrutement pour renforcer le corps des magistrats. La nouvelle campagne de recrutement est ouverte jusqu’au 10 mars 2023 avec 3 concours d’accès à l’Ecole nationale de la magistrature, et propose 353 postes annoncés par le garde des Sceaux.

 

Dans le cadre de la politique massive de recrutement impulsée par le garde des Sceaux, ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, le ministère de la Justice bénéficiera de la création de 1 500 postes de magistrats entre 2022 et 2027.

La prochaine promotion de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) sera d’ailleurs la plus importante de l’histoire de l’école, avec plus de 380 auditeurs de justice, et même 470 à compter de 2024, soit une hausse de 81% du nombre d’élèves par rapport à la promotion 2022.

MAGISTRAT : UN MÉTIER AU CŒUR DE LA JUSTICE

Disposant d’une parfaite connaissance du droit, d'une aptitude à décider et d'une grande capacité d'écoute, les magistrats exercent un métier à un haut niveau de responsabilité, qui présente de nombreuses perspectives d’évolution. Le magistrat s’appuie sur une équipe composée notamment de juristes assistants et de greffiers.

Pouvant exercer au siège ou au parquet, les magistrats peuvent changer de fonctions au cours de leur carrière.

Le magistrat du siège est indépendant et inamovible. Selon sa spécialisation, il peut être juge des enfants, juge des contentieux de la protection, juge d'instruction ou juge d'application des peines.  Il rend des décisions conformément au droit et est le garant du bon déroulement des procès. Il tranche les conflits entre les personnes (famille, logement, consommation...) et sanctionne les auteurs d'infractions pénales, tout en veillant aux intérêts des victimes et de la société.

Le magistrat du parquet est procureur. Il est chargé de défendre les intérêts de la société et s’exprime en son nom. Il a pour mission de diriger l'action de la police judiciaire, de décider des suites à donner lorsqu'une infraction est commise et de veiller à l'exécution des peines. Pendant les audiences, il propose au juge une peine au nom de la société et s'assure que les droits des personnes vulnérables soient garantis. Le magistrat du parquet intervient majoritairement en matière pénale.

 

 

Evolution et rémunération

Les élèves magistrats, appelés auditeurs de justice, bénéficient d’une formation rémunérée pendant 31 mois.

Ce métier offre une rémunération évolutive. La profession de magistrat connaitra une revalorisation indemnitaire inédite à partir du 1er octobre 2023, à hauteur de 1 000 euros bruts par mois en moyenne.

La mobilité géographique et fonctionnelle (changement de fonction dans le même tribunal ou un autre) est encouragée dans la magistrature. Elle s'exerce généralement tous les 5 à 7 ans et souvent plus rapidement en début de carrière.

Après quelques années d’expérience professionnelle, le magistrat peut également assumer des fonctions de haute responsabilité, telles que vice-président et président de tribunal ou procureur de la République, ou travailler dans l’une des directions de l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

TROIS CONCOURS AURONT LIEU SIMULTANEMENT EN FONCTION DU PROFIL DES CANDIDATS

Les épreuves d’admissibilité des trois concours se dérouleront du 5 au 9 juin 2023.

Les lauréats, appelés auditeurs de justice, intègreront l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) pour y suivre une formation rémunérée de 31 mois, alternant apprentissages théoriques et pratiques à Paris et Bordeaux ainsi qu’au sein des tribunaux.

Depuis 2020, la réforme des concours permet de valoriser les parcours professionnels pour les 2e et 3e concours et ainsi de rendre accessible ce métier d’excellence à une grande diversité de profils. 

  • 1er concours : pour les titulaires d'un diplôme bac + 4, âgés de 31 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours.
  • 2e concours : réservé aux fonctionnaires ou agents publics depuis au moins 4 ans, âgés de 48 ans et 5 mois au plus.
  • 3e concours : pour les candidats justifiant d'au moins 8 ans d'activité dans le secteur privé et âgés de 40 ans au plus.

 

Découvrez le métier de magistrat sur La Justice recrute

 

 

Plus d’informations sur les inscriptions :

Devenez magistrat (lajusticerecrute.fr)

 

 

 

 

Le vendredi 9 décembre 2022 a eu lieu l'inauguration de l'espace France Service de Châtillon-Coligny.

Pour consuter l'article de presse sur la République du Centre : https://www.larep.fr/chatillon-coligny-45230/actualites/des-services-aux-habitants_14234990/

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 18 novembre 2022

 

RECRUTEMENT DES GREFFIERS : LA CAMPAGNE EST LANCEE

 

Avec un budget 2023 en hausse de 8 % pour la troisième année consécutive, le ministère de la Justice poursuit ses efforts de recrutement et renforce notamment le corps des greffiers des services judiciaires en proposant près de 650 postes par le biais du concours national. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 9 janvier 2023.

 

Un concours national à affectation locale à Mayotte et en Guyane

Nouveauté cette année, le ministère de la Justice organise un concours national externe et interne à affectation locale (CNAL) en Guyane et à Mayotte. Ce nouveau dispositif permettra aux lauréats inscrits au CNAL d’être affectés en Guyane ou à Mayotte à l’issue de leur formation.

 

Un métier qui conjugue connaissances juridiques, maîtrise des procédures et dimension humaine

Maillon essentiel du fonctionnement de la justice, le greffier collabore au quotidien avec les magistrats.

Le greffier a un rôle indispensable : il enregistre les affaires, prévient les parties des dates d’audience et de clôture, prépare les dossiers pour les magistrats, prend note du déroulement des débats, rédige les procès-verbaux et met en forme les décisions.

Spécialiste de la procédure, il est garant de l’authenticité des actes juridictionnels, et tout acte accompli en son absence peut être frappé de nullité.

Le greffier est aussi chargé de renseigner, d’orienter et d’accompagner les usagers dans l’accomplissement des formalités ou procédures judiciaires.

 

Evolution et rémunération

Les lauréats des concours externe et interne suivront une formation rémunérée de 18 mois alternant cours théoriques à l’Ecole nationale des greffes à Dijon et stages sur le terrain en juridictions.

A l’issue de la formation et selon le rang de classement, les greffiers stagiaires seront appelés à choisir leur poste, à partir d’une liste nationale établie par l’administration. Seuls les lauréats remplissant toutes les conditions d’accès aux concours pourront être nommés.

Les greffiers ont l’opportunité d’évoluer au sein du corps de métier. Après quatre ans d'expérience, un greffier peut passer le concours interne pour devenir directeur des services de greffe et accéder ainsi à différents niveaux de responsabilité

Ce métier offre une rémunération évolutive. La profession de greffier et de directeur de services de greffe a connu une revalorisation en mars 2022. Pour en savoir plus : cliquez ici.

 

Conditions d’accès pour le concours externe

·       Être de nationalité française.

·       Être titulaire d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau III (Bac + 2 minimum) ou d'une qualification reconnue équivalente à l'un de ces titres ou diplômes (sauf pour les parents d'au moins 3 enfants, qui en sont dispensés).

·       Justifier, au plus tard à la date de la première épreuve écrite, soit au mardi 14 mars 2023 du titre ou diplôme classé au moins au niveau III.

 

Conditions d’accès pour le concours interne

·       Être de nationalité française

·       Être à la date du début des épreuves écrites, soit au mardi 14 mars 2023, en activité, en détachement, en congé parental, en cours d'accomplissement du service militaire.

·        Justifier, au 1er janvier de l'année au titre de laquelle est organisé le concours soit au 1er janvier 2023, de 4 années au moins de services publics.

 

 

Le métier de greffier https://lajusticerecrute.fr/metiers/greffier

 

Pour s’inscrire aux concours:

Greffiers : https://lajusticerecrute.fr/devenez-greffier

Greffier en Guyane : https://lajusticerecrute.fr/actualites/devenez-greffier-en-guyane

Greffier à Mayotte : https://lajusticerecrute.fr/actualites/devenez-greffier-mayotte

 

 

 

-----------------------------------------------

 

La politique publique d’aide à l’accès au droit est pilotée au sein du ministère de la justice, par le service de l’accès au droit et à la justice et de l’aide aux victimes (SADJAV). Localement, les 101 conseils départementaux de l’accès au droit et les 3 conseils de l’accès au droit (CDAD et CAD) mettent en œuvre cette politique à l’échelle d’un département ou d’un territoire et permettent au plus grand nombre de bénéficier de conseils et d’informations juridiques gratuits.  Ces permanences sont organisées au sein des 2 080 point-justice répartis sur l’ensemble du territoire.

Le 3039, numéro unique de l’accès au droit a été créé en septembre 2021 par le ministère de la justice afin de faciliter la mise en relation avec un point-justice de proximité. Il est gratuit, joignable depuis l’ensemble du territoire (09 70 82 31 90 depuis les collectivités d’outre-mer et l’étranger) et accessibles aux personnes sourdes et malentendantes.

Pour plus d'informations cliquez ici

 

 

--------------------------------------

 

⚠️ Le Ministère de la Justice recrute !

Un poste d'assistant de justice est disponible au sein du tribunal judiciaire d'Orléans. Pour postuler à cette offre, l'envoi du CV et d'une lettre de motivation est obligatoire.

https://place-emploi-public.gouv.fr/offre-emploi/assistant-de-justice---tribunal-judiciaire-d-orleans-siege-et-parquet-hf-reference-2022-930141/

 

 

--------------------------------------
 
 
 
 
Besoin d’aide pour entamer des démarches en ligne ❓❓❓

 

Vous avez besoin de créer une adresse mail pour entamer des démarches en ligne, remplir une demande d’aide juridictionnelle en ligne, prendre des rendez-vous en ligne, ouvrir des droits à pôle emploi, entreprendre des démarches administratives en ligne, rechercher des documents sur internet et les renseigner.
 
Des permanences d'accompagnement numérique mises en places à la Maison de la Justice et du Droit d'Orléans en partenariat avec toute l'équipe pluridisciplinaire qui permet une réelle efficacité.
 
Deux conseillers numériques de l’association Action Numérique proposent des rendez-vous gratuits, individualisés et confidentiels les vendredi après-midi, une semaine sur deux à la maison de la justice et du droit d’Orléans pour aider à toutes démarches d’accès au droit en ligne.
 
 

Uniquement sur rendez-vous

Nous contacter : 

☎️ 02.38.69.01.22, 1 rue Henri Poincaré 45100 Orléans
Ligne A – Arrêt de tram « Bolière »

 

--------------------------------------

 

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION 

En France, chaque année, entre 7 000 et 10 000 enfants seraient victimes de prostitution, une évaluation approximative et probablement en deçà de la réalité. Le constat des acteurs institutionnels et associatifs est unanime : la prostitution des mineurs s’accroît et ne se réduit plus seulement à la traite de mineurs d’origine étrangère.

Conscient des enjeux et suivant les recommandations des scientifiques et des professionnels, Adrien Taquet, Secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles lance une campagne nationale de sensibilisation dans le cadre du plan national de lutte contre la prostitution des mineurs présenté le 15 novembre dernier.

Vidéos de sensiblisations : 

https://youtu.be/nFtvYoaQOX4 

https://youtu.be/0-QZUn8XnWs 

https://youtu.be/BVe9tsGztT 

https://youtu.be/i8qlFaHrWOE